Inscrivez-vous à la newsletter

Content on this page requires a newer version of Adobe Flash Player.

Get Adobe Flash player


Contact


CHÂTEAU DU RIVAU

Commune : Lémeré 37120
Région : Centre
Département : Indre et Loire

Renseignements pratiques
Le Château du Rivau se situe en Val de Loire, classé patrimoine mondial par l’UNESCO. À 10 km de Chinon et Richelieu, 20km d’Azay-le-Rideau, 25 km de Ste Maure-de-Touraine (sortie 25 A10) et 25 Km de la sortie 5 de l’A85.
Du 1er au 15 avril : 10h-12h30 et 14h-18h.
Du 16 avril au 15 octobre : 10h-19h.
Du 16 octobre au 13 novembre : 10h-12h30 et 14h-18h.
Ouvert aux groupes toute l’année sur réservation
Dernière admission : 45 minutes avant la fermeture

Le Château du Rivau semble sortir d’un conte de fées

Il était une fois, “un château, tout de pierre blanche, un peu blessé, envahi par la ronce et l’ortie au temps où pour la première fois je l’ai vu surgir à mes yeux “nous dit Maurice Genevoix, tombé sous le charme du château du Rivau.
En 1992, après l’avoir découvert à leur tour avec l’émerveillement de petits enfants, Eric et Patricia Laigneau acquièrent le château du Rivau, et se lancent dans une longue restauration pour le faire revivre.
Le Rivau est pourtant situé en Val de Loire, à 10km de la ville médiévale de Chinon et à 7 km de Richelieu, chef d’oeuvre urbanistique du XVIIème siècle. Comment un tel site, au coeur de la vallée des Rois, a-t-il pu tomber dans l’oubli ?
Le temps n’a pas effacé le charme de ses tours, de son donjon, de son pont-levis ou de son chemin de ronde.
Il aura fallu un coup de foudre, comme ceux des contes de fées, pour le réveiller de sa torpeur. Armés de patience en lieu et place de baguette magique, Eric et Patricia Laigneau gomment les outrages du temps et décident de partager avec les visiteurs épris de merveilleux, ce site hors du temps.
Pour cela, ils recréent le décor de l’imaginaire des contes et légendes : de bonnes fées habitent à nouveau le château et les grandes salles aux monumentales cheminées accueillent les visiteurs comme des amis de longue date. Les Ecuries font revivre le temps des tournois et des chevaux de légende.

Un passé prestigieux

De nos jours ce sont les fées qui habitent le site du Rivau, mais il y bien longtemps d’illustres personnages ont fréquenté les lieux : Jeanne d’Arc et ses compagnons vinrent y quérir des chevaux d’équipage, avant le siège d’Orléans, en 1429.
À la Renaissance, Rabelais citait Le Rivau dans son célèbre roman Gargantua. Dedans, il le fit offrir par Grandgousier à son vaillant capitaine Tolmère en récompense de ses victoires durant les guerres picrocholines.
Au XVIIème, Le Rivau fut épargné par le cardinal de Richelieu. Sa soeur Françoise Duplessis étant mariée à Jean de Beauvau, seigneur des lieux, Le Rivau échappa au démantèlement subi par les châteaux du voisinage en vue de la construction du château de Richelieu. Un siècle plus tard, Le Rivau, devenu remise à grain entra dans un long sommeil. Son charme s’est ainsi préservé et nous transporte encore aujourd’hui dans son univers merveilleux.

Nouveauté

Voyage au temps des tournois et des légendes dans les Ecuries royales du Rivau.
Projetés en continu sur les murs voûtés des Ecuries du château du Rivau, sept récits audio-visuels font revivre le riche passé équestre du château du Rivau.
La première salle des Ecuries Renaissance du Rivau (Monument Historique-les plus anciennes écuries de France) est dédiée à l’ histoire du site.
C’est dans ces Ecuries que l’on élevait les chevaux de combat pour les Rois de France. Grâce à la magie de l’image mobile et du son, dans une lumière chaude et tamisée, est évoqué l’art équestre au Moyen-Age et à la Renaissance.

Premier épisode : Une fresque composée à partir de la représentation du cheval dans l’enluminure et la peinture retrace la venue de Jeanne d’Arc au Rivau et sa halte pour y choisir des montures de grande renommée capable de lui faire gagner la bataille d’Orléans.
Deuxième épisode : Les codes de la chevalerie sur les champs de bataille, l’adoubement, les règles d’honneur sont illustrés à l’aide d’éléments iconographiques d’époque.
Troisième épisode : Le récit imagé du Tournoi de plaisance organisé en 1452 par le Roi René où Jean de Beauvau, seigneur du Rivau et son frère joutèrent pour le plaisir avec les grands du Royaume. Son faste, ses rites nous ont été transmis par le livre ‘ Le pas de la gueule du dragon’ ou ‘l’emprise de la joyeuse garde’ conservé à la bibliothèque de St Petersbourg. Princesses parées des plus beaux atours, chevaliers et chevaux magnifiquement carapaçonnés sont animés à partir des illustrations de ce fabuleux ouvrage dédié au Roi de France.
Quatrième épisode : Gabriel de Beauvau, grand ecuyer du roi et arrière petit-fils de Pierre de Beauvau, recontruisit les écuries de bois du Moyen-Age en écuries de pierre de très rare qualité architecturale. Les médaillons royaux d’ Henri II et de Catherine de Medicis ornent les cartouches des plafonds. L’art d’élever les chevaux de combat pour les rois est raconté dans cet épisode.

Salle des chevaux de légende
Le visiteur est invité à passer dans la seconde salle par Pierrre de Beauvau, reconstitué grâce à la technique de l’hologramme, portant haume et paré de ses atours de tournoi à cheval et lançant son cri ‘Beauvau sans départir.’
Sur le mur latéral, une spirale en mouvement expulse telle une corne d’abondance les chevaux cultes de l’ histoire : Pégase, Licorne ou Bucéphale et bien d’autres (à vous de les reconnaître). Chaque monture voyage dans l’univers du récit qui en a fait des êtres de légende. Ils invitent les regardeurs à se remémorer ces sagas légendaires.
Ce parcours-spectacle emmène le visiteur sans l’aide d’audio guide mais avec de surprenants effets spéciaux dans un voyage de 30 minutes, compréhensible dans toutes langues au temps où ‘la plus noble conquête de l’ homme’ représentait un idéal.

Les salles du grand logis : un poème médiéval
Edifié par Pierre de Beauvau, proche compagnon du Roi Charles VII, le Château du Rivau est un témoin de la douceur de vivre du Val de Loire au XVe siècle. Forteresse à l’extérieur avec son donjon, ses douves, son pont-levis (en fonctionnement) et son chemin de ronde, le château est aussi un château d’agrément à l’intérieur. Dès l’entrée – surmontée du blason de la famille Beauvau et de leurs armes ’Beauvau sans départir’ – le visiteur gravit l’escalier à vis où de nombreux graffitis du XVe siècle sont à décrypter.

Dans les vastes salles du Rivau se dégage une atmosphère chaleureuse. Tout participe à cette impression : des monumentales cheminées gothiques aux murs enduits de badigeon chaud comme on peut le voir en Toscane, la somptueuse tapisserie de Bruxelles jusqu’aux coussièges devant les fenêtres à meneaux pourvus de coussins où les visiteurs sont invités à s’asseoir pour contempler les jardins. Dans la salle du ‘ Festin’, l’épisode biblique du ‘Festin de Balthazar’ a été peint à l’huile à la Renaissance par un maître hollandais. Au plafond, la fresque ‘a fresco’ peinte par un maître italien, dépeint les quatre saisons de la vigne. C’est ici que se sont croisés au XVIe siècle un grand maître Hollandais et un grand maître Italien.

Souvenirs de famille et meubles d’époque agrémentent la demeure seigneuriale.
La collection de mobilier gothique et Renaissance réjouira également l’amateur. Une particularité propre au Rivau : les propriétaires actuels partagent avec les visiteurs la collection familiale de trophées et d’art cynégétique. Cet ensemble remémore la passion de la chasse des grands seigneurs du Moyen Age. L’oratoire aux voûtes Plantagenêt complète la visite du monument, à taille humaine mais remarquable par son authenticité. En effet, le raffinement et l’élégance caractérisent la belle demeure seigneuriale récemment restaurée.

Une galerie de portraits insolite
Loin de susciter la nostalgie, la galerie de portraits exposée dans les grandes salles du château évoque les grandes dames
qui ont été l’âme des demeures du Val de Loire. Réalisés par des artistes contemporains de renommée internationale, Valérie Belin, Karen Knorr ou Delphine Ballet, ces portraits photographiques renouvellent l’art du portrait.
Ils font revivre l’histoire d’un château capable de faire revivre l’imaginaire des visiteurs.

Les jardins du Rivau revisitent les thèmes des contes de fées
Guidés par des topiaires en forme de fées, de lutins ou d’animaux fantastiques, les visiteurs des jardins redécouvrent dans les 12 jardins, créés depuis 1995 par Patricia Laigneau, les personnages fabuleux et les objets mystérieux des contes. Dès l’entrée, des comptines résonnent et revisitent l’univers musical des souvenirs d’enfance grâce à différentes instrumentalisations.
Après avoir franchi le portail de la cour des communs, le visiteur imagine au Potager le carrosse de Cendrillon ici transformé en citrouille et la collection de cucurbitacés. Au détour du Chemin du Petit Poucet, métamorphosé en héros, il affronte le monde des adultes, en redevenant tout petit au milieu de la collection de graminées géantes qui peuplent ce jardin. Dans ce lieu surnaturel, le visiteur découvre une tasse gigantesque contenant un breuvage sans doute magique !
Mais qu’il ne se fasse pas de soucis, il peut compter sur l’aide des lutins et autres nains bienveillants qui habitent la Forêt Enchantée, gardée par un dragon fantastique . Dans le labyrinthe d’Alice, toute la famille rencontrera sans doute le valet de coeur, le lapin blanc, la tortue ou le paon. Et si par mégarde, cette jolie famille n’arrive pas à trouver son chemin, elle pourra appeler à l’aide un promeneur monté en haut de la tour belvédère pour les aider à démêler l’écheveau de ce labyrinthe

Frissons et émotions dans les jardins
Après être ressortis du labyrinthe d’Alice, nos héros découvrent la cabane de l’ogre où un panneau dit : « Défense d’entrer sous peine d’amendes » C’est sans doute l’ogre qui les met en garde et comme de toute façon, les ogres dévorent les enfants, il vaut mieux qu’ils passent leur chemin.
Un peu plus loin, la famille aperçoit des géants qui gardent ‘La Forêt qui court’. Ce sont de bons géants amis des Gargantua et autres Pantagruel que Rabelais avait fait loger au Rivau pour le protéger. Ils guident les pas de nos héros vers les jardins mystérieux et bienfaisants. Nos amis aperçoivent alors les ‘Bottes géantes’ que le chat botté a laissé dans le Verger de Paradis ainsi qu’un ‘Pot rouge’ fabuleux qui les mènent vers l’Allée des senteurs, la Cassinina, le Jardin des Philtres et le Jardin de la Princesse Raiponce. Dans l’Allée des senteurs, ce sont les fleurs utilisées pour se parfumer par les princesses d’autrefois qui sont les vedettes et notamment une collection d’Iris. A la Cassinina, les baies des arbustes et les racines des plants comme la pivoine, qui servaient à protéger des démons, s’offrent au regard du visiteur. Au jardin des Philtres, herbes à effets magiques, bénéfiques ou maléfiques tentent de rivaliser avec les roses pour attirer l’attention.
De surprise en surprise, nos héros peuvent découvrir le jardin de la Princesse Raiponce. Selon la légende, une femme enceinte avait des envies de Raiponces (une jolie campanule comestible). Son mari, pour la satisfaire, alla en cueillir dans le jardin d’une sorcière. Ce jardin évoque la malédiction et le destin de Raiponce, l’enfant qui naquit peu après.
Arrivant au bout de ses épreuves, nos héros pourront enter au Jardin Secret, le dernier jardin du Rivau peuplé par une collection de roses et lieu idéal où les chevaliers d’antan pouvaient conter fleurette aux princesses qu’ils courtisaient.

Les jardins du Rivau : créatifs, botaniques et écologiques
Les multiples évocations des contes disséminés dans le jardin sont cependant loin d’être son seul intérêt.
Les Jardins sont classés « Jardin Remarquable », label attribué par le Ministère de la Culture aux jardins les plus exceptionnels de France. La collection des 400 variétés de roses parfumées est labellisée par le CCVS (Conservatoire des collections Végétales Spécialisées). Les jardins du Rivau ont également été choisis par le célèbre obtenteur britannique David Austin pour exposer ses fameuses roses anglaises à l’extrême floribondité.
Les collections botaniques sont un des points forts des jardins du Rivau. Les floraisons de végétaux rares ou bien les nouvelles obtentions horticoles sont en effet un des atouts majeurs de ces jardins fantastiques.
Les sens sont aussi suscités : les parfums envoûtants des pivoines, des iris, des lys, des roses et des lavandes mêlés à l’harmonie des couleurs et au foisonnement des floraisons provoquent une véritable émotion.
Les visiteurs sont invités à découvrir des associations végétales innovantes, mises en scène pour valoriser la sensualité des végétaux ou leur impact dans l’imaginaire. Contrastes de textures et de formes, plantations de masse ou hauteurs vertigineuses, les plantes sont choisies pour leur capacité à faire rêver.

Un jardin bio
Les préoccupations écologiques sont au coeur de la réflexion menée au Rivau lors de la conception des jardins.
Ainsi, l’usage des plantes indigènes-qui attirent la faune prédatrice naturelle des ravageurs des jardins- est privilégié. Les fleurs simples, davantage visitées par les pollinisateurs sont préférées aux hybrides horticoles fragiles et moins favorables à la biodiversité.
Les synergies favorables entre plantes sont systématiquement mises en oeuvre : entre les rosiers, se faufilent des aromatiques comme la lavande et l’aneth, répulsifs naturels contre les pucerons. Les familles de rosiers sont mélangées afin d’éviter la propagation des cryptogrammes. Les équilibres naturels sont favorisés dans le but d’attirer les insectes auxiliaires. La lutte intégrée est mise en oeuvre, avec la haie champêtre appelée ’Cassinina’ plantés d’essence régionale, refuge de la faune. Les pièges à phéromones sont utilisés pour lutter contre la chenille processionnaire ou le carpocapse. Chaque automne, un compost maison est étendu sur les platebandes et enrichit la terre.
Les amendements organiques sont privilégiés. Les plantes sont nourries avec des fertilisants biologiques. Tout engrais chimique est banni depuis longtemps. Aussi la terre est saine, aérée par les micro-organismes. Le motoculteur est au hangar pour éviter de les couper en morceaux.

Nos savoir-faire traditionnels
L’art de la taille est très présent dans les jardins du Rivau. Au travers des charmilles du labyrinthe ou des haies de clôtures, elle est faite de manière traditionnelle, à la cisaille. La topiaire de tilleuls et les lutins d’ifs sont eux aussi ciselés par les jardiniers du Rivau au cours de l’été. Quant aux crinolines de vigne, elles demandent 3 tailles par an pour ne pas alourdir leur support.
Le palissage des rosiers lianes en chevron le long de la douve nécessite un soin extrême. Le verger est mené en février de manière à sculpter les arbres et à laisser l’air circuler. Les tressages d’osier vivant et les plessis de châtaigniers avec des formes non conventionnelles sont de véritables oeuvres d’art éphémères. Ils font rêver et participent à la sérénité qui émane des jardins du Rivau.

Tarifs en 2011

Individuels :
Adulte : 10,00 € 
Enfant de 5 à 18 ans: 7,00 € (gratuit pour les moins de 5 ans)
Étudiant, demandeur d'emploi : 8,50€ 
Forfait famille 2 adultes et 2 enfants : 30€
Forfait famille 2 adultes et 3,4 ou 5 enfants : 35€
Adulte en situation de handicap: 7,00€ 
Enfant en situation de handicap: 5,00€ 

Groupes :
Groupe adulte (à partir de 20 personnes sur réservation) : 6,50€ (sans parcours audiovisuel dans les écuries royales) ou 8,50 € (avec parcours audiovisuel'écuries royales).
Mode de visite : visite libre ou guidée
Gratuités : responsable du groupe et chauffeur du car.
Groupe scolaire et Centre de Loisirs : 5,00€ (sans écuries royales) ou 7,00 € (avec écuries royales). Mode de visite : visite libre ou guidée
Gratuités : enseignants, accompagnateurs et chauffeur du car. Gratuité supplémentaireà partir de 50 personnes payants par tranche de 25.
Panier pique-nique pour groupes sur réservation (16€/personne)

Pour les tarifs des annimations enfants et des manifestations voir directement sur les pages enfants et annimations.

Le restaurant la table des fées propose des plats de 8 à 12euros

Manifestations 2011 :

  • La Fête des jardins : 4 et 5 juin
    Un week-end de rencontres avec les plus grands spécialistes et de découvertes des collections botaniques du Rivau.
  • Joutes équestres au Rivau : 17 juillet
    Commémoration spectaculaire du fameux tournoi offert en 1446 par le roi aux dames de sa cour.
  • Fête de la citrouille : 11 septembre
    Marché festif et gourmand avec jongleries et acrobaties.
  • Patrimoine et vins du Val de Loire : 17 septembre
    Vente aux enchères de crus millésimés de vins de Loire au profit de l’association de l’autisme et la prévention des inadaptations.

Expositions permanentes :
_ Exposition contant l’Histoire et la restauration du site du Rivau.
_ Dans les jardins, exposition conçue par l’INRA sur les abeilles et leur rôle dans la pollinisation des plantes.
Expositions temporaires :
Chaque année, des artistes sont invités à présenter leurs oeuvres dans les jardins, déjà extra- ordinaires par la qualité des
oeuvres d’artistes présentés : Jean-Pierre Raynaud, Lilian Bourgeat, Fabien Verschaere, Nicole Tran Ba Vang , Basserode et
Cécile Pitois etc...

Pour les jeunes publics :
‘Connaissez-vous les contes de fées du Rivau ? :
Le château du Rivau dans le cadre de l’opération famille «Entrez dans la Cour des Grands», invite enfants de 7 à 12 ans et
leurs parents à découvrir de manière ludique et enrichissante l’univers merveilleux des jardins du Rivau à travers les contes
et les légendes qui ont inspiré la création des jardins à l’aide d’un livret de 16 pages offert.
Atelier pour les enfants le jeudi en juillet et août.

Pour tous les âges :
Les spectacles projetés en continu dans les écuries transportent les spectateur au temps des tournois et des chevaux de légende.

Pour les plus petits
Le labyrinthe, la découverte des nombreux oiseaux du domaine et l’ aire de jeux sont les attractions les plus prisées par les plus petits. La Table des fées propose des menus et des glaces. Un change bébé est à la disposition des parents.
La Table des Fées du Rivau: un restaurant dans un jardin de château !
Délicieusement situé face au potager de Gargantua, à l’ombre des orangers, «La Table des Fées» du Rivau propose un buffet pantagruélique des spécialités du Val de Loire et du jardin. Ouvert du 1er juin au 30 septembre à l’heure du déjeuner, le restaurant peut accueillir 60 couverts.

Réservation conseillée.


Informations et contact
Château du Rivau
37120 Le Coudray, Lémeré
tel : 02 47 95 77 47 - fax 02 47 95 78 46 mail : info@chateaudurivau.com
www.chateaudurivau.com

 
Safaris et circuits en Afrique
Circuits et séjours en Asie
Circuits et séjours en Amériques
Safaris et circuits en Afrique
Voyages de noce - Lune de miel

Les plus beaux hôtels, lodges et guest-houses dans le monde

Les plus beaux hôtels,
lodges et guest-houses
dans le monde ...


pub 1
pub 2

Brises-vue 73 Savoie Brises-vue 83 Var housses de protection de mobilier de jardin 34 Hérault housses de protection de mobilier de jardin 13 Bouches du Rhône Bâches Remorques 67 Bas-Rhin Bâches Remorques 68 Haut-Rhin Voiles d’ombrage 67 Bas-Rhin Voiles d’ombrage 68 Haut-Rhin Maintenance poste haute tension 69 Rhone Maintenance poste haute tension 33 Gironde Maintenance poste haute tension 34 Herault Maintenance poste haute tension 13 Bouches-du-Rhone Maintenance poste haute tension 06 Alpes Maritimes Maintenance disjoncteurs 69 Rhone Maintenance disjoncteurs 33 Gironde Maintenance disjoncteurs 34 Herault Maintenance disjoncteurs 13 Bouches-du-Rhone Maintenance disjoncteurs 06 Alpes Maritimes Maintenance disjoncteurs 83 Var Maintenance disjoncteurs 69 Rhone Maintenance disjoncteurs 68 Haut-Rhin Maintenance poste haute tension 94 Val de Marne Maintenance poste haute tension 67 Bas-Rhin Maintenance poste haute tension 13 Bouches-du-Rhône Appareils anti-calcaire ballon eau chaude 31 Haute-Garonne Appareils anti-calcaire ballon eau chaude 77 Seine-et-Marne Maintenance onduleur 68 Haut-Rhin Maintenance onduleur 94 Val de Marne Recuperation points permis de conduire 67 Schiltigheim Alsace Recuperation points permis de conduire 68 Colmar Alsace Economies de gaz chaudieres industrielles 69 Rhone Economies de gaz chaudieres hopitaux colleges lycees 91 Essonne Economies de gaz chaudieres incinerateurs co-proprietes 13 Bouches-du-Rhone Economies de gaz chaudieres sechoirs agricoles 31 Haute-Garonne Traitement anti-rouille réseaux d'eau 31 Haute-Garonne Traitement anti-rouille réseaux d'eau 77 Seine-et-Marne Traitement anti-legionelles TAR 75 Paris Traitement anti-legionelles tours aeros 91 Essonne Traitement anti-legionelles des tours aerorefrigerantes 31 Haute-Garonne Traitement anti-legionelles des tours aerorefrigerantes 77 Seine-et-Marne Traitement anti tartre des ballons eau chaude 31 Haute-Garonne Traitement anti tartre des ballons eau chaude 77 Seine-et-Marne Traitement anti-calcaire ballon eau chaude 77 Seine-et-Marne Traitement anti-calcaire ballon eau chaude 31 Haute-Garonne Safari en Afrique du Sud Safari au Botswana Safari au Kenya Safari en Namibie Safari en Ouganda Safari en Tanzanie Safari en Zambie Safari au Zimbabwe Acheter photos Afrique, Amériques, Asie, Europe, Faune, Nature

Nos sites partenaires :Corse | Chasse | Afrique | Sénégal | Circuit Sénégal | Thailande | Tourisme en Afrique | Pérou

Secteur de l'immobilier au Maroc Architecte a Kenitra Maroc traitement ecologique spa jacuzzi aquarium 77 Seine-et-Marne traitement ecologique spa jacuzzi aquarium 91 Essonnes economies gaz efficacite energetique 77 Seine-et-Marne economies gaz efficacite energetique 91 Essonne Traitement anti-calcaire de l'eau 06 Alpes Maritimes Traitement anti-calcaire de l'eau 13 Bouches du Rhône Traitement anti-calcaire de l'eau 91 Essonne Traitement anti-calcaire de l'eau 77 Seine-et-Marne Traitement anti-calcaire croisiere senegal diasporas africaines a paris restaurants africains a parisinvestissements immobiliers au Maroc alimentation africaine a paris salons de coiffure africaine a paris Sénégal location de voitures au sénégal compagnies aériennes au sénégalfinancement achat immobilier maroc guide des expats en afrique