LE CHÂTEAU DE CANDÉ

Château de Candé
Château de Candé

Le château de Candé, de style Louis XII, est situé sur un domaine de 260 ha, dans la commune de Monts (Indre-et-Loire), à 10 km au sud-sud-ouest de Tours sur les bords de l’Indre.
Des archives mentionnent l’existence de seigneurs de Candé entre le XIe et le XIVe siècle.
François Briçonnet, qui fut maire de Tours à la fin du XVe siècle, fit édifier un manoir Renaissance qui remplaça une petite forteresse moyenâgeuse construite au Xe siècle, qui, elle-même avait sans doute pris la place d’une motte surmontée d’une tour en bois. Il mourut en 1504 avant la fin des travaux qui furent achevés en 1508 par sa fille Jeanne.
L’acte de vente du domaine en date du 28 juin 1751, au profit de Pierre Anguille de La Niverdière, il est précisé que l’ensemble est composé comme suit : « château maison forte, enclos de murs, douves et fossés, pont-levis, cours, coursières, granges, jardins, vergers, terres labourables, vignes, près, bois de hautes futaies et taillis, garennes, moulin, droit de pêche ». Le château de Candé avait donc conservé des éléments médiévaux (une enceinte fortifiée). Pierre Anguille de La Niverdière fit démanteler les dispositifs défensifs devenus complètement inutiles au XVIIIe siècle.
Santiago Drake del Castillo, riche héritier d’un planteur anglo-cubain de canne à sucre, acheta le domaine de Candé à Raoul Le Caron de Fleury. Le nouveau propriétaire et son fils firent agrandir le château entre 1864 et 1867.
Santiago Drake del Castillo fit ajouter l’aile nord et son « donjon », de style néogothique, multipliant par trois la superficie habitable du château.
A l’ouest du parc, il fit également édifier une chapelle dédiée à sainte Claire en hommage à Charlotte Claire Spitz, sa deuxième épouse, décédée en 1865.
Le propriétaire et son fils développèrent également le domaine par une exploitation agricole et forestière et ordonnèrent la construction de bâtiments annexes.
Après la guerre de 1870 et la défaite française à Sedan, des officiers prussiens occupèrent plusieurs chambres du château et les écuries furent réquisitionnées pour loger les chevaux des troupes prussiennes.
Santiago Drake del Castillo mourut à Candé en octobre 1871.
Son fils aîné, Jacques Drake del Castillo, introduisit des méthodes modernes dans de techniques agricoles sur le domaine.
Amateur d’art, il fut l’ami de Claude Monet et d’Edgar Degas.
Le repas qui clôtura les célébrations en Touraine du centenaire de la naissance d’Honoré de Balzac eut lieu au château de Candé.
À la mort de Jacques Drake del Castillo en 1918, son fils Jean devint le nouveau propriétaire du domaine qu’il quitta définitivement en 1925 pour s’installer à Cannes.
En 1927, Jean Drake del Castillo connaissant de graves problèmes financiers vendit le domaine de Candé à Charles Bedaux, riche industriel franco-américain, et à son épouse américaine, Fern.
Charles Bedaux fit arrêter l’abattage des arbres précédemment ordonné par Jean Drake del Castillo et procéda à un réaménagement du parc et des jardins.
Il fit construire un golf 18 trous sur plus de trois hectares du parc pour que ses invités puissent se détendre. Dans le parc, Charles Bedaux et son épouse firent également aménager un cimetière où furent enterrés leurs chiens.
A l’intérieur du château, Charles Bedaux fit installer un chauffage central ayant necessité l’usage de 60 tonnes de tuyaux en fonte.
Les huit chambres furent toutes dotées d’une salle de bains de style Art déco avec une baignoire équipée d’un système permettant de la remplir et de la vider en moins d’une minute, d’un porte-serviette chauffant et de toilettes.
Un central téléphonique de 80 lignes directement relié au central de Tours et requiérant la présence d’une standardiste au château fut également installé dans le château et ses dépendances.
Pour les loisirs de leurs invités, les riches propriétaires équipèrent le château d’une salle de culture physique, d’un solarium et d’un orgue.
C’est au château de  Candé que se tint,  le 3 juin 1937, le mariage du duc de Windsor avec Wallis Simpson.
Pendant l’été de1940, le château fut mis à disposition de l’ambassade des Etats-Unis où les évènements l’y amenèrent à se replier. Après l’armistice et l’établissement de la ligne de démarcation, Candé, en zone occupée, fut soumis à la réquisition des produits fermiers par l’occupant. Après l’entére en guerre des Etats-Unis en 1941, le château, propriété d’un Américain, fut placé sous séquestre allemand pendant un mois plus tard.
A la mort de Charles Bedaux, le 18 février 1944, sa veuve devint propriétaire du domaine.
Elle devait mourir en 1972 et le domaine revint alors à l’Etat, selon les volontés de la défunte. En 1974, le château et son parc devinrent propriété du Conseil départemental d’Indre-et-Loire.
Le château et son domaine recoivent des événements culturels. Ils sont ouverts à la visite depuis 2000.

Château de Candé

Accéder au Château de Candé :
Par la route :

  • Autoroute A10 : sortie 24.1, Sorigny-Montbazon / Sorigny-Monts
  • Autoroute A85 en provenance d’Angers/Saumur : sortie 9, Monts
  • Autoroute A85 en provenance de Bourges/Vierzon : Sortie 10, Chambray-lès-Tours – St Avertin. Suivre Chambray-lès-Tours puis Montbazon (D910) et enfin prendre la D87 direction Domaine de Candé.

Depuis Tours :
D910 : suivre la direction Monts puis prendre la D87 direction Domaine de Candé
Rocade de Tours : suivre Monts

En bus :
Le réseau de bus Touraine « Fil vert » dessert la ville de Monts via la ligne I/ Tours-Saché. Descendre à l’arrêt « la horaie », au pied du Domaine.

En train :
Une ligne TER dessert la gare de Monts depuis la ville de Tours. Vous pouvez prendre ensuite le bus Touraine « Fil vert », ligne I/ Tours-Saché et descendre à l’arrêt « la horaie », au pied du château ou venir à pied (25 min).

Châteaux Loire France Carte
  • Photographies du château de Candé : Yannick Bonnet (yannick.bonnet@laposte.net), CC BY-SA 2.5 <https://creativecommons.org/licenses/by-sa/2.5>, via Wikimedia Commons / NicoMon, CC BY-SA 3.0 <https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0>, via Wikimedia Commons
  • Carte des châteaux de la Loire : Maximilian Dörrbecker (Chumwa) / CC BY-SA (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/2.5)
sit ante. Donec luctus quis Aenean sed ut felis Phasellus Retour haut de page