LE CHÂTEAU DE CHÂTEAUDUN

Château de Châteaudun
Château de Châteaudun

Le château de Châteaudun fut construit entre les XIIe et XVIe siècles sur un éperon rocheux surplombant la ville de Châteaudun en Eure-et-Loir.
Avec le château de Montsoreau et le palais Jacques-Cœur à Bourges, il s’agit d’un des premiers exemples français d’architecture de plaisance.
Thibaud Ier, dit “le Tricheur”, comte de Blois, y établit l’une de ses puissantes forteresses à l’épreuve des invasions vikings au début du Xe siècle.
Thibaut V, comte de Blois, fit édifier le donjon vers 1180.
Jean de Dunois, compagnon de Jeanne d’Arc, qui en fut propriétaire, le transforma en résidence en 1452. Des travaux furent poursuivis jusqu’en 1518 par ses descendants, les ducs de Longueville, qui firent construire l’aile nord, de style Louis XII, bel exemple de transition entre l’art gothique flamboyant et la Première Renaissance.
Lorsque, en 1694, les Longueville s’éteignirent sans descendance, le château devint la propriété des ducs de Luynes.
Pendant la Révolution, la chapelle du château fut saccagée et les bâtiments servirent de caserne.
Le château subit des dégradations de la part des Prussiens, en 1870, durant la bataille de Châteaudun.
En 1938, le château de Châteaudun fut acheté par l’État qui commenca des travaux de reconstruction.
De nos jours, parfaitement conservé, le château est géré par le Centre des Monuments Nationaux et est protégé au titre des Monuments Historiques.

Château de Châteaudun
L'aile Longueville du château de Châteaudun

Le château de Châteaudun abrite, à l’étage de l’aile Longueville, une collection de 70 tapisseries classée Monument Historique et représentant « L’Histoire de Clorinde et Tancrède » d’après « La Jérusalem délivrée » du Tasse.
Au rez-de-chaussée de cette même aile, 7 pièces de la tenture de l’Ancien Testament (Les deux serviteurs, Le Sacrifice d’Abraham, Moïse sauvé des eaux, La Fille de Jephté, Samson au banquet des Philistins, Le jugement de Salomon, Élisée recevant le manteau d’Élie).  Ces pièces furent tissées en laine et soie entre 1640 et 1650. Leurs dimensions avaient pour but de recouvrir les murs d’une salle, apportant le confort aux occupants ainsi que l’admiration des invités.

Tapisserie au château de Châteaudun
"Tancrède rencontre Clorinde", laine et soie, vers 1645-1660
Châteaux Loire France Carte
  • Photographies  de Châteaudun : Claurin / CC BY-SA (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0) / Pline / CC BY-SA (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0) / Pierre Poschadel, CC BY-SA 4.0 <https://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0>, via Wikimedia Commons
  • Carte des châteaux de la Loire : Maximilian Dörrbecker (Chumwa) / CC BY-SA (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/2.5)
fringilla Aliquam porta. nunc mattis elit. Praesent luctus dictum et, Sed Retour haut de page