LE CHÂTEAU DE LA BOURDAISIÈRE

Château de La Bourdaisière
Château de La Bourdaisière

Château de la Bourdaisière – 25, rue de La Bourdaisière – 37270 Montlouis sur Loire – Tél. : (+33) 02 47 45 16 31 – Fax : (+33) 02 47 45 09 11 – contact@chateaulabourdaisiere.com

Le château de La Bourdaisière, situé au sud-est de Montlouis-sur-Loire, (Indre-et-Loire) fut édifié pendant la Renaissance, en remplacement d’une forteresse du XIVe siècle, puis détruit en partie au XVIIIe.
Les travaux de sa reconstruction se déroulèrent de la fin du XVIIIe siècle au début du XIXe.
De nos jours, le parc héberge des lieux de conservation et de culture végétales.
Parmi les nombreux propriétaires qui se succédèrent, citons Marie Gaudin, née à la fin du XVe siècle, courtisane de haute volée, qui fut, entre autres,  la maîtresse du roi François Ier, de Charles Quint et peut-être du pape Léon X…
C’est à la Bourdaisière que naquit Gabrielle d’Estrées, favorite d’Henri IV, ainsi que ses sept sœurs, courtisanes reconnues. Le château fut ainsi surnommé le « clapier à putains ».
Beaucoup plus tard, en 1768, La Bourdaisière devint la propriété d’
Étienne-François de Choiseul-Stainville, 1er duc d’Amboise dit « de Choiseul », pair de France, ministre de Louis XV.
Les héritiers de Choiseul vendirent La Bourdaisière en 1786 à Louis-Jean-Marie de Bourbon, petit-fils de Louis XIV.
Pendant la Révolution, le domaine fut saisi  et vendu comme bien national en 1794.

Château de La Bourdaisière

L’acquéreur, Armand-Joseph Dubernad, reconstitua l’ensemble en achetant également le parc ainsi qu’une partie du vignoble de Montlouis-sur-Loire, composant autour du château un domaine de cent ha.
Pendant la Terreur, il entreprit la reconstruction du château qui devait se poursuivre au XIXe siècle dans un style néo-Renaissance.
Le château de La Bourdaisière fut occupé par les Allemands pendant la seconde guerre mondiale avant d’être restitué à ses propriétaires à la Libération.
En 1959, le château, acquis par la commune de Montlouis, devint une maison de retraite.
En 1991, le château fut acheté par les princes de Broglie qui y créèrent un laboratoire de la biodiversité comprenant plusieurs centaines de variétés de tomates.
Le parc du château, de cinquante-cinq ha de superficie, héberge le potager conservatoire de la Tomate (près de 800 variétés de tomates), le « Dahliacolor » (jardin composé de parterres de dahlias de 210 variétés différentes), le Capitulaire de Charlemagne et le jardin de Liliana Motta.
Le parc du château est planté de cèdres, de séquoias, de châtaigniers et de chênes.

Châteaux Loire France Carte
  • Photographies du château de La Bourdaisière : Andrea Schaffer / CC BY (https://creativecommons.org/licenses/by/2.0) / Jürgen Mangelsdorf  https://www.flickr.com/photos/22084572@N07/
  • Carte des châteaux de la Loire : Maximilian Dörrbecker (Chumwa) / CC BY-SA (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/2.5)
nunc dolor. mattis Donec ut quis, Aenean Retour haut de page