LE CHÂTEAU DE PLESSIS-LÈZ-TOURS

Château de Plessis-lèz-Tours

Château de Plessis-lèz-Tours

Le château royal de Plessis-lez-Tours est situé sur la commune de La Riche (Indre-et-Loire), à proximité de Tours.

Louis XI qui y mourrut en 1483 en avait fait sa demeure préférée. Charles VIII et Louis XII y maintenèrent la résidence et le siège du pouvoir royal.
Les Etats Généraux y furent tenus en 1506. La particularité architecturale du château de Plessis-lez-Tours fut la brique utilisée pour la première fois dans le Val de Loire. Charles VII et Louis XI avaient fait venir sur les bords de la Loire des maçons de Béthune.

De nos jours, ne subsiste que l’aile Est qui fut inscrite au titre des Monuments Historiques en 1927.

Château de Plessis-lèz-Tours
"Veüe du Chasteau Royal du Plessis lez Tours bastie par le Roy Louis onziesme dessiné du costé du parc - 1499"

En 1444, Charles VII fit de  Montils-lez-Tours (qui prit plus tard le nom de Plessis) une résidence royale. Son fils, Louis XI, acheta la propriété en 1463 dans la perspective d’y construire une nouvelle demeure avec aménagement de nouveaux bâtiments et construction de cachots. Le lieu devint la résidence préférée de Louis XI qui fit installer le premier atelier de soierie de Tours, aménagea des volières et un chenil. 
Louis XI mourut à Plessis-lez-Tours en 1483.

Son fils, Charles VIII, ainsi que le successeur de ce dernier, Louis XII, y séjournèrent. A l’occasion des États généraux de 1506 fut décidé le mariage de Claude de France, fille de Louis XII, avec François d’Angoulême, futur François Ier.

François Ier, Claude de France, Catherine de Médicis, Charles IX et Henri III furent des hôtes réguliers de Plessis-lez-Tours.

C’est à Plessis-lez-Tours qu’en 1589, suite à l’assassinat du duc de Guise, eut lieu la réconciliation entre Henri III et le futur Henri IV dans la perspective d’affronter la ligue catholique. 

La cour abandonnant graduellement la Touraine, le château de Plessis-lez-Tours déclina.
Le bâtiment fut aux trois-quarts détruit en 1796.
De nos jours, le château abrite une compagnie théâtrale depuis 1998.
Du château, n’existe plus qu’un corps de logis rectangulaire, flanqué à l’ouest d’une tour d’escalier.

On y trouve encore des cages métalliques suspendues (*) utilisées comme cellules de prison dans lesquelles les captifs ne pouvaient pas se tenir debout. 

(*) : ces cages furent surnommées à tort “les fillettes”, terme qui désignait en fait les fers et les chaînes dont se servait Louis XI pour enchaîner ses prisonniers politiques.  

Châteaux Loire France Carte
  • Photographies du château de Plessis-lèz-Tours : Guillaume70 / CC BY-SA (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0) / Gallica.bnf.fr /
  • Carte des châteaux de la Loire : Maximilian Dörrbecker (Chumwa) / CC BY-SA (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/2.5)
quis, Nullam vulputate, pulvinar Phasellus suscipit commodo felis Retour haut de page