LE CHÂTEAU D’AMBOISE

Amboise

Château d’Amboise

Le Château d’Amboise est ouvert tous les jours de l’année à l’exception des 1er janvier et 25 décembre, de 9h ou 10h30 à 17h30 ou 19h selon les saisons.

Tarifs : 13,10 € (adultes), 11,30 € (étudiants), 9 € (enfants), gratuité pour les moins de 7 ans.
Tarifs spéciaux pour familles nombreuses, handicapés et demandeurs d’emploi.

Comment se rendre à Amboise :

  • En voiture : GPS N47.412908 E 0.985605
    Autoroute A10, sortie. Amboise, à 15 km par la D31 suivi de la N152.
    Autoroute A28, échangeur Tours sud en direction de l’A85.
    Autoroute A85, sortie Bléré Amboise Chenonceau, direction Amboise par D31.
  • En train : Gare TGV Tours-Saint-Pierre-des-Corps à 20 km du château et liaison SNCF jusqu’à la gare d’Amboise ou liaison directe par INTERCITES de Paris gare d’Austerlitz à la gare d\’Amboise en moins de 2 h.

Accès à pied depuis la gare d’Amboise en 17 mn (1,3 km).

Pendant près de deux siècles, l’histoire du château royal d’Amboise s’est intimement confondue avec la grande Histoire de France.
Palais royal de Charles VIII et de François Ier, lieu de sépulture de Léonard de Vinci, il est le témoin des changements opérés en Europe aux XVème et XVIème siècles. Expression parfaite du luxe et de l’art de vivre à la française, le château d’Amboise se dresse dans un écrin de paysages inscrits au Patrimoine Mondial de l’UNESCO.

Le château royal d’Amboise est une ancienne résidence du Roi de France surplombant la Loire.

Avant d’être rattaché à la couronne en 1434, le château avait appartenu à la Maison d’Amboise pendant plus de quatre siècles. Pendant la Renaissance, il servit de résidence à plusieurs rois, notamment Charles VIII, Louis XII et François Ier.

Amboise fut le siège de la cour des Valois aux XVe et XVIe siècles.
L’arrivée à Bourges de Charles VII marqua le début du séjour des rois de France en Val de Loire. Cependant, Charles préféra Loches et Chinon à Amboise.

Son fils, Louis XI, résida à Plessis-lez-Tours mais il choisit Amboise pour la résidence de la reine, Charlotte de Savoie et du dauphin – le futur Charles VIII qui y naquit en 1470.

Le château d’Amboise fut en partie détruit après la Révolution : du projet de Charles VIII subsistent le logis royal, la chapelle Saint-Hubert où reposent les restes présumés de Léonard de Vinci, les terrasses et les tours cavalières donnant à l’ensemble cette silhouette si originale.

Le château avant son démantèlement, par Jacques Androuet du Cerceau (graveur et architecte du XVIe siècle), avant 1579. Les parties grisées n’ont pas été conservées.

Le site où se situe le château d’Amboise est occupé depuis la Préhistoire. Une agglomération humaine s’y est implantée à la fin de l’âge de Fer. 
En 504, Clovis Ier, roi des Francs, et Alaric II, roi des Wisigoths, se rencontrèrent sur l’Île d’Or (Saint Jean). Puis  les Francs battirent les Wisigoths en 507. 
En 853, 877 et 878 la ville d’Amboise fut pillée par les invasions normandes . 
Au début du Xe siècle, Amboise était devenue la place la mieux protégée de l’ouest de la France.
Au début du XIIe siècle, les seigneurs d’Amboise prirent le contrôle de la ville.
 Le château devint progressivement la résidence  des princes et des princesses de France.

En 1434, Amboise entre dans le domaine royal et devint rapidement une demeure royale.
En 1433, le futur Louis XI reçut son éducation au château de Loches et trouvait refuge à Amboise en cas de menace des alliés des Bourguignons.

Par la suite, Louis XI fit élever son fils (le futur Charles VIII) au château d’Amboise. Né au château en 1470, le jeune Charles aimait Amboise et en fit sa demeure de prédilection.
Charles VIII fit du château d’Amboise un véritable palais et entreprit de profondes modifications architecturales de 1492 à 1498 :

  • la chapelle Saint-Hubert
  • l’aile, dite « Charles-VIII »comprenant les logis du Roi et de la Reine
  • les deux tours cavalières (Tour des Minimes et Tour Heurtault)
  • un parc aménagé sur la terrasse

Charles VIII mourut à Amboise en 1498 après s’être violemment heurté de la tête à un linteau de pierre.

Par la suite, son successeur, Louis XII,  fit construire une seconde aile, perpendiculaire à l’aile Charles-VIII.
Pendant le règne de François Ier (de 1515 à 1547), la Cour résida à Amboise mais aussi aux châteaux de Chambord, de Blois ou de Fontainebleau.
Léonard de Vinci fut invité à séjourner à Amboise au château de Clos Lucé où il mourut en 1519.
Henri II contribua aussi à l’agrandissement du palais par la construction de nouveaux bâtiments.
La Conjuration d’Amboise, en 1560, prélude aux guerres de Religion se déroula au château sous le règne très court de François II .

Le château d’Amboise fut graduellement délaissé à partir du règne de Henri III et fut surtout utilisé comme prison pour des personnages en vue. 
Louis XIV confirma le château d’Amboise dans son rôle de prison où il fit enfermer Nicolas Fouquet et le duc de Lauzun.
Le duc de Choiseul en devint ensuite son propriétaire avant de l’abandonner vers 1760 au profit de Chanteloup, à proximité d’Amboise.
En 1793, le château devint domaine national, propriété de l’État.
Louis-Philippe Ier qui avait reçu le château en héritage fit dégager les anciens remparts en faisant détruire les maisons attenantes.
En 1848, redevenu propriété de l’Etat, le château devint le lieu de captivité de l’émir Abd El-Kader et d’une centaine de ses compagnons.

Le château d’Amboise fut confié à la Fondation Saint-Louis en 1974 par le comte de Paris dont il était le président-fondateur.

  • Photographie du château d’Amboise : Turb / CC BY-SA (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)
  • Carte des châteaux de la Loire : Maximilian Dörrbecker (Chumwa) / CC BY-SA (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/2.5)
dolor. consequat. Sed velit, Lorem tristique Donec odio adipiscing elementum Retour haut de page